Le petit scarabée

Aujourd’hui, j’ai reçu un joli message de Graca (je la salue respectueusement si elle lit ces quelques lignes) qui me disait avoir été touchée par un article que j’avais déposé sur un forum de Tarot il y a fort longtemps ma foi. Réalisant qu’il pouvait peut-être permettre à d’autres personnes de se retrouver dans ces quelques lignes et d’avancer sur leur chemin d’apprentissage du Tarot, je vous le fais partager ici… Merci encore à Graca et bonne lecture à toutes et tous.

L’histoire dit :

Un petit scarabée étudiait en dilettante l’astrologie, le Tarot, les sciences dites occultes, tout en cherchant à élever ses nains, payer ses factures, faire la vaisselle, regarder pousser les fleurs, être constipée (hé oui, je suis un scarabée femelle), maudire son patron (pas de rapport direct avec le point précédent… quoi que…), etc. Bref, le petit scarabée apprenait à vivre en vivant tout simplement.

Puis, une fois ses élytres bien lustrées, un peu usées aussi, le petit scarabée se posa moultes questions sur son compagnon de galère : le Tarot. « Faut-il un don, suis-je douée, puis-je être utile, suis-je prête, ne suis-je pas prétentieuse, ai-je assez lu et appris ? »

De ces interrogations naquirent des « certitudes » : « non je ne suis pas prête, non je n’ai pas de don, non je n’y arriverai pas, non je ne le mérite pas, non je n’ai rien à apporter à mon prochain tant je suis dans les difficultés moi-même, non, non, non »…

Un peu désespéré, le petit scarabée, quand même bien intéressé par ces 78 bouts de carton se dit : « Eureka, mais c’est bien sur, je vais trouver un Maître » ! Il prit donc son petit cartable, un beau cahier et des crayons et s’en fut trouver le Maître. Plein d’espoirs, le petit scarabée s’assit, avec plein d’autres petits scarabées dans la salle de conférence et attendit la révélation.

Le Maître entra. Et le Maître parla.

Il parla bien d’ailleurs, d’un sujet qu’il connaissait par cœur. Le nombre de traits dans le cartouche de l’Amoureux, la couleur de la robe de la Papesse, le dos du personnage sortant de ‘ »on ne sait trop où » sur la carte Jugement (lui savait d’où, c’est évident…). Bref, il savait tout. Et puis vint le moment tant espéré de mettre en pratique ce qui est la raison d’être du Tarot : un jeu.

Et là le Maître devint muet.

Finies les belles théories, finies les analogies passionnées, finies les certitudes ampoulées. Rien. Et pourtant, c’était un Maître avec un M majuscule. Tellement majuscule que cela l’empêchait de saluer l’assistance des petits scarabées aux grands yeux et aux grandes attentes. C’est pour vous dire…

Alors le petit scarabée eut une illumination. Le Maître était bien savant, certes et il connaissait son sujet sur le bout de ses doigts. Mais que faisait le Maître de cette « science » ? Que proposait-il à son prochain ? Que partageait-il réellement de ce qu’il était ? Et le petit scarabée comprit ce jour là, qu’il était aussi doué que le Maître. Moins savant peut-être, mais certainement aussi doué.

Et le petit scarabée se lança, avec ce qui faisait de lui le petit scarabée qu’il était : sa vie, ses expériences, ses amours, ses emmerdes (bonjour Charles Aznavour), ses certitudes, ses doutes. Et personne ne s’en ait jamais plaint à ce jour, surtout pas lui…

Merci au Maître.*

*toute ressemblance avec des personnages existants ou ayant existé est purement fortuite et n’engage que le petit scarabée.

8 comments for “Le petit scarabée

  1. Dany
    15 septembre 2011 at 17 h 00 min

    coucou Toi ♥♥♥

    c’est bizarre comme ce petit Scarabée me ressemble!!!! la même histoire ….avec ces mêmes questionnements…ces mêmes doutes ….et malheureusement le même Maître!!!
    et vouiiii !!!! c’est pour cela que nous nous sommes rencontrées Mon Amie !!!!
    Bisous

    • admin
      18 septembre 2011 at 9 h 55 min

      Et bien, si cela nous a permis de rentrer en relation, nous dirons plutôt « et heureusement le même Maître » ! Bisous Dany

  2. Canto
    16 septembre 2011 at 18 h 31 min

    Coucou
    Cet article me fait penser à VOLDEMORT et ne met pas inconnu… 😉
    Magnifique fable que celui du Petit Scarabée !!!
    Et tellement encore vrai à nos jour.
    Bisous

    • admin
      18 septembre 2011 at 9 h 56 min

      Amitiés Canto et « gratte-gratte » au chat…

  3. Vincent
    18 septembre 2011 at 9 h 39 min

    Je redécouvre le blog !!
    Excellente histoire 😉
    http://www.youtube.com/watch?v=kCBzLPgLRWs

    • admin
      18 septembre 2011 at 9 h 52 min

      Alors bienvenue Vincent et très bonne lecture à vous ! Merci pour les encouragements…

  4. Emma
    9 mars 2014 at 10 h 16 min

    Bonjour

    Je découvre cet article avec beaucoup de retard, je suis plus « rat de bibliothèque » que « rat d’internet » 😉
    Je me suis totalement reconnue dans l’expérience racontée par Graca, à tel point que j’aurai pu l’écrire… J’ai bien peur d’avoir eu à faire au même « maître ». En tout cas bravo de l’avoir « verbalisé » et de nous en faire profiter.

  5. 11 juillet 2014 at 10 h 59 min

    Bonjour Sandrine,

    Je comprend à présent Le petit Scarabée….

    Je crois que l’on s’est déjà vu (mais pas encore rencontré nuance…)pendant un stage du Maitre de Saint Maximin.

    Il y a quelques années non ?

    Si je me trompe, la parabole s’applique fort bien à ce Maitre en tout les cas.

    Cordialement.

    Yves Le Marseillais

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *